Exposition “Rotulus, un patrimoine médiéval à dérouler” (Nancy, 2 nov. – 16 déc. 2022)

Faire découvrir à un large public ces étonnants manuscrits que sont les rouleaux médiévaux, voilà l’objectif de l’exposition « ROTULUS, un patrimoine médiéval à dérouler » ! Conçue et réalisée au cours du projet ANR JCJC ROTULUS à l’Université de Lorraine (CRULH), l’exposition est actuellement présentée à la Bibliothèque universitaire du campus Lettres et Sciences Humaines de Nancy, du 2 novembre au 16 décembre 2022 (Hall du 1er étage). Elle est ensuite appelée à circuler dans des institutions de conservations, universités, lieux de culture. L’exposition, dirigée par Jean-Baptiste Renault (Université de Lorraine), épaulé, au sein du comité par Sébastien Fray (Université de Saint-Etienne), Thomas Roche (archives départementales de l’Eure) et Cécile Treffort (Université de Poitiers), avec l’aide de Caroline Carlon pour les textes et Christelle Creusat (Université de Lorraine) pour la mise en page, comporte dix panneaux et un livret, richement illustrés.

Le propos déroule sept siècles d’usage du rouleau au Moyen Âge, depuis l’éclosion du rotulus à l’époque carolingienne, jusqu’au chant du cygne du rouleau en papier, au XVe siècle. Au centre des problématiques du projet ROTULUS, les rouleaux monastiques des XIe, XIIe et XIIIe siècles, forment le cœur de l’exposition qui les replace dans le contexte des différents usages de l’écrit du monde régulier. De même, l’approche chronologique des différentes formes utilisées pour l’écrit (feuille, rouleau, codex) et des différents supports (papyrus, parchemin, papier) permet de comprendre la place spécifique du rotulus au Moyen Âge. Ensuite, les différentes raisons qui ont pu encourager le choix du rouleau sont évoqués et la typologie très variée des genres textuels décrite : rouleaux léger destinés à voyager, rouleaux à montrer (parfois largement enluminés), rouleaux à prolonger au fil de la rédaction, rouleaux pour l’archivage… Parmi les rouleaux issus des monastères, sont particulièrement mis en lumière les rouleaux des morts et les cartulaires-rouleaux des prieurés bénédictins, deux familles de rouleaux destinés à circuler ou à être envoyés. Par ses possibilités en termes de visualisation, le rouleau est également employé pour documenter la défense des droits et constituer un dossier en cas de conflit (cartulaires-rouleaux formant un dossier, rouleaux d’enquêtes ou de procédures…). En œuvrant à un inventaire des cartulaires-rouleaux médiévaux conservés en France, les membres du projet ROTULUS et contributeurs ponctuels ont permis de brosser un panorama national, facilitant une meilleure prise en compte des questions spécifiques liés à la conservation (et éventuellement la restauration) des rouleaux. Mieux repérés, mieux décrits, les rouleaux vont pouvoir connaître une requalification archivistique et patrimoniale et cette exposition participera de cet effort.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Jean-Baptiste Renault (2 novembre 2022). Exposition “Rotulus, un patrimoine médiéval à dérouler” (Nancy, 2 nov. – 16 déc. 2022). Rotulus. Consulté le 22 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ts5z


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search