Les livres en rouleaux au Moyen Âge. Fabrication et utilisations d’une forme alternative. Conférence pour les Journées du Livre ancien chrétien, La Salette, 24 mai 2019

Rome, église Saint-Côme et Saint-Damien, mosaïque du Ve siècle, détail : le Christ portant un livre en rouleau.

Depuis la Révolution apportée à la fin de l’Antiquité par l’adoption du codex au détriment du rouleau (volumen), la forme du livre n’a plus fondamentalement changé. Pourtant au Moyen Âge, on s’est mis en plusieurs régions d’Europe à refaire des rouleaux pour toute une gamme d’usages bien spécifiques : rouleaux liturgiques, rouleaux des morts, rouleaux de description domaniale (polyptyques et censiers), rouleaux-cartulaires, chroniques et généalogies en rouleau notamment. Comment expliquer cette apparition d’un nouveau format ? Les indices en faveur d’un parti pris archaïsant ou d’un choix purement symbolique doivent être regardés avec attention. Néanmoins, il n’y a pas encore de véritables preuves permettant d’associer l’émergence du rouleau médiéval à une référence claire au volumen antique ou aux rouleaux juifs, d’autant plus que la forme médiévale du rouleau, presque toujours à développement vertical (rotulus), implique des usages bien différents, une pratique de la lecture s’accompagnant d’autres gestes. Le choix du rouleau aurait pu répondre ponctuellement à toute une gamme de fonctions liées aux avantages que présentaient sa matérialité et à sa maniabilité. En effet, derrière une apparente difficulté de consultation, le rouleau déploie le texte de façon continue en une longue colonne. Par les spécificités ayant trait à sa fabrication ou son impact visuel, le rouleau pouvait répondre à certains usages : la proclamation de prières (litanies, Exultet), la présentation d’un dossier documentaire (petit cartulaires-rouleaux) ou la transmission longues procédures en rouleau des XIVe et XVe siècle. Après un bref parcours de l’histoire du livre en Occident, codex ou rouleau, l’intervention se propose de présenter les fonctions multiples et très différentes qu’ont pu remplir au Moyen Âge les rouleaux.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search